« Un théâtre parce qu’il n’y en a pas
Recréer les conditions de travail et de création pour l’avenir.
Savoir où on en est
(s’il le faut se relier très loin et très profond)
Déblayer, nettoyer, refuser.
Retrouver un point de départ
Pas de création affolée ou sans destination
Il faut élever sur des fondations absolument intactes.
Un théâtre nouveau
Il faut une scène nouvelle. »

Jacques Copeau

ACCUEIL ACTUALITÉ PROGRAMME D'ACTIVITÉ 2018 ASSOCIATION HISTORIQUE CONTACTS
   
     

Actualités

 

6e RENCONTRES JACQUES COPEAU
26 > 28 octobre 2018

La 6ème édition des Rencontres portera sur :
QUE SE PASSE-T-IL
ENTRE THEÂTRE ET CINEMA ?

Jeux de miroir, confrontations, hybridations…

Avec Charles BERLING, Dominique BLANC, Olivier BOHLER, Stéphan CASTANG, Clément COGITOR, Marco CONSOLINI, Sylvain DIEUAIDE, Sébastien DUPOUEY, Julien GAILLARD, Céline GAILLEURD, Marc HOLLOGNE, Jean-Louis HOURDIN, Nicolas KLOTZ, Marc LAINÉ, Caroline MARCADÉ, Béatrice PICON-VALLIN, Aurélie REINHORN, Cyril TESTE (distribution en cours)…

On ne sait pas toujours où on en est : « Peut-être n’est-ce pas une pièce. Peut-être n’est-ce pas un film. Peut-être est-ce les deux. En même temps » dit la présentation du dernier spectacle de Christiane Jatahy.
Cette incertitude, on la retrouve dans nombre de formes hybrides mêlant allègrement cinéma et théâtre, comme les « performances filmiques » de Cyril Teste ou le « cinéma-live-théâtre » de Katie Mitchell. Entre théâtre et cinéma, les ponts sont multiformes. L’invasion actuelle des plateaux par les écrans est loin d’en rendre compte. Tout au long de l’histoire, les artistes ont navigué de l’écran au plateau, les dispositifs, les techniques, les récits se sont vampirisés réciproquement…
Comment l’un et l’autre jouent-ils avec l’espace, le temps, avec le dehors et le dedans ? Sont-ils pour l’acteur deux mondes irréductibles ? Sont-ils en compétition pour dire le réel, pour produire de la fiction ?
Avec des artistes et des chercheurs, nous explorerons ces frontières ténues, ces chemins de traverses, ces terrains de jeu qui célèbrent les amours du théâtre et du cinéma.

> Télécharger le PROGRAMME des 6e Rencontres | document PDF

EN PRATIQUE

Programme et horaires définitifs début octobre


Réservations


reservation@maisonjacquescopeau.com

ou +33 (0)3 80 22 17 01


Compte-tenu du nombre limité de places, nous vous recommandons de réserver pour les manifestations auxquelles vous souhaitez participer.

AU PROGRAMME

CAUSERIES ET TABLES-RONDES autour du travail de l’acteur/comédien, de Meyerhold et des pionniers russes, de Carmelo Bene, de Pasolini, de l’adaptation de spectacles au cinéma, de la vidéo, des formes d’hybridation…

SPECTACLES
En partenariat avec le Théâtre de Beaune
Vendredi 26 octobre - 20h30
Marciel Reflets
– un spectacle écrit, réalisé et interprété par Marc Hollogne

samedi 27 octobre - 20h30
Le théâtre fait son cinéma – cinq films courts, cinq façons de jouer entre théâtre et cinéma :

ET EN PLUS
Chaque jour, retrouvez la librairie des Rencontres, le bar des Ateliers du Cinéma, poursuivez les échanges au cours des repas pris en commun, découvrez les vins de Pernand-Vergelesses à l’occasion d’une dégustation dans un caveau du village.

6th ‘Rencontres Jacques COPEAU’
What happens between theater and cinema?

We do not always know where we stand: “Maybe it is not a play. Maybe it is not a movie. Maybe it is both. At the same time”, says the presentation of Christiane Jatahy’s last show. This uncertainty can be found in numerous hybrid forms, cheerfully combining cinema and theatre, such as Cyril Teste’s “film performances”, or Katie Mitchell’s “cinema-live-theater”.
In between theater and cinema, the bridges are multifaceted. The current invasion of sets by screens is far from recognising it. Throughout history, artists have navigated from screens to sets, the devices, techniques and stories have drawn inspiration from each other. How do they both play with space, time, with the outside and the inside? Are they for the actors and actresses two separate worlds? Are they competing to tell the real, to produce fiction?
With artists and researchers, we will explore these tenuous borders, side roads and playgrounds which celebrate the loves of theater and cinema.

> DOWNLOAD THE PRE-PROGRAMME

NOS PARTENAIRES

         

et la Commune de Pernand-Vergelesses
la Ville de Beaune
le Théâtre de Beaune
l' Université Paris 3 - Département d'études théâtrales

Avec toute notre gratitude et nos remerciements à l’ensemble des bénévoles qui participent à l’organisation des Rencontres, à l’Association Pernand-Passionnément, aux Foyers Communaux et aux viticulteurs de la commune.

Entretien avec Cyril Teste
par Eric Perruchot

En résidence de création à la maison Copeau du 7 au 14 juillet dernier, Cyril Teste et le collectif MxM ont ébauché leur nouveau projet, Opening night, librement adapté du film de John Cassavetes. Tout comme ils avaient élaboré Festen à la maison Copeau, actuellement en tournée nationale.

Éric Perruchot : C’est la quatrième fois que tu viens à Pernand-Vergelesses ?

Cyril Teste : La toute première fois, c’était effectivement avec mon équipe technique de MxM pour préparer la maquette de Festen. Puis avec les acteurs, pour deux semaines de résidence, une partie consacrée à l’écriture, l’autre de laboratoire, consistant à créer une nouvelle méthodologie d’écriture filmique.

EP : En quoi Pernand est devenu ce lieu de rendez-vous familier dans ton travail ?

CT : Je ne peux pas dissocier mon travail d’élaboration de l’environnement dans lequel il se fait. Ici, dans ce village qui vit en toute quiétude entre forêts, vignes… On s’attache à sa temporalité, aux gens qui y habitent. La maison Copeau est un lieu où le temps s’arrête. Dans l’élaboration d’un projet, j’ai besoin d’un tel temps de maturation. La maison est en cela très précieuse, comme un atelier de peintre, un de ces bastions d’écriture qui permet aux artistes de se poser, un endroit pour révéler plutôt que fabriquer. En culture agricole, il faut laisser du temps à la terre pour la laisser respirer, pour ne pas systématiquement produire, produire, produire… Je crois qu’ici c’est l’espace pour cela, « aérer la terre ». Je viens ici pour semer.

EP : Quel projet élabores-tu à nouveau ici ?

CT : Durant ces premières semaines de juillet, je suis vraiment en villégiature pour écrire Opening night, une libre adaptation du film de John Cassavetes. La question est toujours la même : quelle plus-value peut-on apporter au cinéma en venant du théâtre ? Et comment, avec une troupe, investir le cinéma ?

EP : D’où ce choix de comédiens issus du conservatoire de Montpellier ?

CT : L’équipe m’a déjà accompagné sur Nobody, avec qui j’avais déjà travaillé sur la performance filmique (*). Je les retrouve à Pernand sur ce projet où on ne situe pas dans un temps de production, mais d’élaboration.

EP : En résonance avec le village ?

CT : Ce serait magnifique d’écrire en fonction d’un lieu, et pourquoi pas ne pas imaginer une fiction à Pernand. Que Pernand soit la Muse, à proprement parler. On reviendra l’année prochaine !

EP : Mais d’ici là ?

CT : Hamlet d’après Shakespeare à l’Opéra Comique en décembre prochain et Opening night qui sera créée l’année prochaine, à Namur, en compagnie d’Isabelle Adjani. Avant une tournée nationale et même au-delà.

© Collectif MXM
Cyril Teste en compagnie des vignerons de Pernand partenaires de la création de Festen

 

 

 

 

« La maison Copeau,
un endroit pour révéler
plutôt que fabriquer. »

* La« performance filmique » est au cœur de la démarche artistique du collectif MXM qui la définit comme « une forme théâtrale, performatrice et cinématographique (…) tournée, montée et réalisée en temps réel sous les yeux du public. »

www.collectifmxm.com

Propos recueillis par Éric Perruchot

Vous souhaitez être accueillis en résidence ?
Contactez-nous pour nous présenter votre projet :

Mireille Hermet-Brunet
m.hermet@maisonjacquescopeau.fr
+33 (0)6 77 34 41 81

: