Rencontre

Rencontre autour de Jacques Copeau avec Marco Consolini

A la Médiathéque Jean Falala ( Espace son et image) à Reims
Samedi 4 avril à 16h


Jacques Copeau. Registres 8. Les dernières batailles (1929-1949), textes établis, présentés et annotés par Maria Ines Aliverti et Marco Consolini, Paris, Gallimard, 2019.

Le projet des Registres, à la fois œuvre des souvenirs et souvenirs de l’œuvre, tel que Jacques Copeau l’avait envisagé, répondait au besoin de questionner le sens de sa vie et de se racheter du sentiment de «n’avoir produit que des choses périssables, éphémères». Les années qui vont de 1929 à la Seconde Guerre mondiale sont marquées par la théorie de Copeau qui cherche à redessiner la place du théâtre et de ses institutions dans une culture du spectacle qui évolue rapidement. L’ouvrage expose les rapports de Copeau avec la culture italienne des années 1930 – les mises en scène au Mai musical florentin – et revient sur la partie la plus controversée de sa carrière : la direction intérimaire de la Comédie-Française dans les premiers mois de l’Occupation de mai 1940 à janvier 1941. De retour en Bourgogne, Copeau réalise en 1943 sa dernière tentative, réussie, d’expérimenter le modèle d’une représentation chorale et rituelle.

Universitaire, auteur de nombreux ouvrages et articles sur le théâtre, spécialiste du théâtre populaire, Marco Consolini codirige un groupe de recherche sur les revues de théâtre. Il s’intéresse aussi à la décentralisation théâtrale et à la mise en scène. Il anime les Rencontres à la Maison Jacques Copeau à Pernand-Vergelesses.

Cette rencontre est présentée par Annette Gardet, docteure en Études théâtrales, Institut de recherches en études théâtrales, Sorbonne Nouvelle Paris 3.

En savoir (+)

Télécharger le programme